LES ENIVRES d’Ivan Viripaev / Florent Siaud – Création à Montréal 2017

theatre prospero montreal

 

 

 

création du 21 novembre
au 16 décembre 2017
au THEATRE PROSPERO
Montréal

 

LES ENIVRES d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Florent Siaud
Avec Paul Ahmarani, David Boutin, Maxime Denommée, Benoit Drouin-Germain, Maxim Gaudette, Marie-Pier Labrecque, Marie-France Lambert, Marie-Eve Pelletier, Dominique Quesnel, Évelyne Rompré
Assistance à la mise en scène Valery Drapeau
Scénographie et costumes Romain Fabre
Conception sonore Julien Éclancher
Lumière Nicolas Descôteaux
Vidéo David Ricard
Production Le Groupe de La Veillée

De la tombée de la nuit au lever du jour, ils sont ici quatorze enivrés à chercher au fond de leur soûlerie les vérités les plus fondamentales sur l’existence, l’amour et le rapport aux autres. Sous l’effet de l’alcool, les corps s’effondrent dans la boue, les esprits s’allument dans une soirée entre amis, les langues se délient dans un enterrement de vie de garçon qui dérape.

Inoculée par une langue mêlant révélations tonitruantes, images surréalistes et professions de foi illuminées, l’ivresse dansante des Enivrés invente un langage inédit pour nous relier à la grande énigme du monde. Dans Oxygène et Illusions, deux pièces présentées antérieurement par La Veillée, Ivan Viripaev convoquait une poignée d’interprètes. Cette fois le dramaturge risque une forme plus ample au souffle épique. Avec une dizaine d’acteurs et d’actrices, Florent Siaud dont on connaît désormais les talents de précision, de clarté, fait le pari d’une direction rageuse et libre.

  • capsules paroles d’acteurs



 
Ovni dans la dramaturgie actuelle, Les Enivrés provoquent sur nous un effet cathartique : ils libèrent, à force de nous faire rire et de nous surprendre. Mais parallèlement, dans leur douce folie, ils nous font traverser un moment de lucidité qui nous renvoie à nous-mêmes. Florent Siaud


Reprise au Théâtre Prospero – du 16 au 28 septembre 2019
 

Revue de presse décembre 2017

  • « Siaud offre un spectacle fascinant. […] Les dix interprètes formant la distribution plus que solide impressionnent par leur maîtrise de ces personnages chancelants. » (Chloé Gagné Dion, Le Devoir)
  • « Avec Les enivrés, Ivan Viripaev a signé une pièce hors norme et totalement déjantée. Portée par une magnifique équipe d’acteurs, la production dirigée par le talentueux Florent Siaud est l’événement théâtral de cette fin de saison. Le jeu de chacun des 10 interprètes est merveilleux. » (Luc Boulanger, La Presse, « la semaine idéale »)
  • « En montant la pièce d’un auteur qui symbolise le nouveau drame russe, Florent Siaud signe un spectacle jouissif et délirant » ; [les comédiens] sont si bons qu’on pourrait leur donner un prix de la meilleure interprétation ex æquo » (Luc Boulanger, La Presse)
  • « Il faut courir au Théâtre Prospero : ce spectacle réjouissant, enlevé, remuant, mérite le détour. […] Une distribution du tonnerre, dirigée de main de maître, brille ici de tous ses feux dans une suite de tableaux réglés avec minutie. » (Raymond Bertin, Revue de théâtre Jeu)
  • « Un grand moment de théâtre au Théâtre Prospero » (Sophie Jama, Huffington Post)
  • « Exercice de dramaturgie, de mise en scène et d’interprétation de haute voltige. Mais quand la magie opère entre les trois niveaux, l’ivresse gagne le spectateur pour une des meilleures pièces de l’année. » (Denis-Daniel Boullé, Fugues)
  • « Les Enivrés, une comédie sombre et lumineuse à la fois, investit la scène de la Salle principale avec une distribution hallucinante dirigée de main de maître par Florent Siaud, créant ainsi un événement théâtral incontournable. » (Yanik Comeau, Zoneculture)
  • « Les Enivrés d’Ivan Viripaev au Théâtre Prospero. Du champagne » (Gilles G. Lamontagne, sorstu.ca)
  • « Les dix comédiens, pour quatorze enivrés, sont tous très crédibles dans leurs rôles respectifs et tiennent la cadence durant l’heure trente que dure le spectacle. Un vrai tour de force ! […] une expérience théâtrale de haute voltige. » (Marie-Anne Poggi, Les Irrésistibles de Marie-Anne)
  • « Les Enivrés, c’est 14 personnages joués par 10 extraordinaires comédiens aux talents multiples. […] Les Enivrés est brillamment mise en scène par Florent Siaud […]. Il signe ici une mise en scène qui pour être épurée n’en est pas moins dangereusement efficace. […] à voir absolument » (Alternative Rock Press)
  • « c’est à une version assez grandiose qu’on a droit » (Pierre-Alexandre Buisson, Bible Urbaine)
  • « “Les Enivrés” : plongeon fracassant dans les abysses » (Roxanne Labonté, atuvu.ca)
  • « L’ambiance des Enivrés a quelque chose à voir avec l’absurdité ultralucide d’un Ionesco ou d’un Beckett ou encore avec certaines œuvres de Dostoïevski dans lesquelles le tragique et le comique cohabitent. C’est une véritable chance que l’on puisse découvrir de mieux en mieux l’intelligence d’une dramaturgie comme celle de Viripaev. » (Sara Thibault, Monthéâtre.qc.ca)
  • « Impossible de sortir indemne de ce spectacle cathartique qui navigue entre l’humour et la tragédie. Une douce folie libère la parole des Enivrés portée par une distribution impressionnante sur la scène du Théâtre Prospero. » (Geneviève Raymond, gesansfiltre.com)
  • « Je me suis enivrée de ce que le théâtre a de meilleur à offrir pour les spectateurs : du texte avec de la profondeur. […] C’est du grand théâtre que je vous recommande vivement. » (Valérie Garrigue, dariobivonablog)
  • « La distribution en or, qui compte entre autres Paul Ahmarani, David Boutin, Maxime Denommée et Maxim Gaudette, y emprunte des figures de clowns tristes, tantôt enfantins, tantôt philosophes. […] La mise en scène, orchestrée par Florent Siaud […] demeure dynamique du début à la fin. » (Ariane Lessard, Lafabriquecrepue.com)
  • « C’est sur la scène principale du Théâtre Prospero qu’une distribution exceptionnelle de dix acteurs vous transportera pour une heure et demi de spectacle sans entracte dans une nuit déchaînée au travers de ruelles, de bars et d’appartements. » (Redlipstalk)

 

 

LES ENIVRES
pièce de Ivan Viripaev – 2012
traduction française T.Moguilevskaia, G.Morel

 
henschel

 

Ce contenu a été publié dans A voir, au Québec, Vidéo, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

35 840Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress