LA LIGNE SOLAIRE d’Ivan Viripaev / Clément Poirée – création 2024

 
 
 
 
 
du 02 au 21 juillet 2024
au 11 • Avignon
à 11h40 (relâche le lundi)
durée du spectacle : 1h25
 
 
 
 
LA LIGNE SOLAIRE d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Clément Poirée
Avec Aurélia Arto et Bruno Blairet
Scénographie Erwan Creff
Création lumière Léa Maris
Création musicale et sonore Stéphanie Gibert
Création costumes Hanna Sjödin
Régie générale Clément Chebli
Production Théâtre de la Tempête
Subvention Ministère de la Culture, région Île-de-France
Soutien Ville de Paris


© Fanchon Bilbille

Une cuisine à cinq heure du matin, un couple est au bord de la rupture, de l’épuisement, de la violence. Impossible de se quitter, impossible de rester ensemble. Malgré tout, malgré les blessures, la fatigue, le dégoût, ils essaient et s’accrochent au désir de s’expliquer jusqu’au bout. Viripaev nous livre ici une magnifique parabole sur l’amour. Dans cette pièce courte, ramassée, crument universelle et férocement drôle se révèle un combat pour l’amour, un combat pour franchir la « ligne solaire » qui toujours fatalement nous sépare.


© Fanchon Bilbille

Création 2024

Presse

Dossier tournée 2024/25

 
Pièce traduite avec le soutien du Centre International de la traduction théâtrale – Paris

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

DECAMERON de Sasha Denisova / Ivan Viripaev – création Varsovie 2024


 
 
 
 
 
création le 22 mai 2024
au Théâtre Potem-o-tem
Nowolipki 2/2A, Varsovie
 
 
 
 

DECAMERON
texte documentaire Sasha Denisova (2024)
mise en scène Ivan Viripaev
avec Wanda Konisevich, Vova Makovskyi, Olga Pipchanka, Piotr Siwek, Walentyna Sizonenko
assistanat Taras Buzdyhan
scénographie Mila Gogenko
musique Jacek Jędrasik
chorégraphie Konstantin Chelkaev
création lumières Alexey Poluboïarinov
création vidéo Polina Wasilewska
production exécutive Misha Poniatowski
production Théâtre en exil / TEAL HOUSE Varsovie

DECAMERON est une version contemporaine de l’œuvre de Giovanni Boccacio interprétée par la dramaturge ukrainienne SASHA DENISOVA.
Un kaléidoscope de personnages et de leurs expériences présenté conformément à l’idée originale : 100 histoires racontées par 5 personnes présentent les rêves, les désirs et les ambitions de ceux qui, fuyant la guerre en Ukraine, en Israël et en Palestine, persécutés en Biélorussie ou en Russie, commencent une nouvelle vie à Varsovie.

SASHA DENISOVA est une dramaturge et réalisatrice ukrainienne renommée. Son théâtre est socialement et politiquement engagé. Ses pièces ont été jouées en Espagne, aux États-Unis, en Bulgarie, en France et en Pologne.
Elle a notamment coopéré avec le Teatr.doc Moscou, le Royal Court à Londres.
Elle a quitté Moscou pour la Pologne lorsque la guerre en Ukraine a éclaté.

La pièce DECAMERON a été écrite selon la méthode Verbatim, mise en scène par le travail collectif du groupe d’acteurs TEAL HOUSE sous la direction artistique d’IVAN VIRIPAEV et MYKOLA MISHINE.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

© Teal House Varsovie

Le DECAMERON de Sasha Denisova se déroule à l’ombre de la terrible guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine et le monde civilisé. Un groupe de jeunes se réunit dans un jardin pour se raconter des histoires d’amour. Cependant, contrairement aux histoires racontées par les héros de Boccace, les héros de Denisova racontent des histoires moins joyeuses, parfois tristes et parfois terribles. Après tout, cette guerre a brisé la vie de millions d’amoureux. Comme toujours, dans les pièces de Denisova, le terrible se conjugue avec le drôle, et le banal avec le sublime. Quelle est la vie de ces jeunes qui sont aujourd’hui affectés par la guerre ? Quel genre de vie vivent-ils ? Nous pouvons en apprendre davantage grâce aux histoires racontées par les acteurs et la dramaturge. Découvrez cet art, ne serait-ce que parce que toutes les histoires reflètent la vraie vie.


 
“Le DECAMERON de Denisova est drôle, douloureux et bienfaisant.” déclare Ivan Viripaev, metteur en scène et dramaturge, fondateur de la Fondation TEAL HOUSE, au sein de laquelle la pièce a été créée.
 

 
 
 
 
La première sera précédée d’une table ronde sur l’intégration d’artistes ayant une expérience de réfugié dans la culture polonaise et européenne et présentant l’idée et le contexte de la production. La discussion portera sur les thèmes principaux de la pièce, abordant diverses dichotomies des temps modernes : guerre-émigration, jeunesse-amour, vie-mort, enfer-paradis, réfugiés-autochtones.
Modérateur : Ivan Viripaev.
Parmi les participants : Aldona Makhnovska, Paweł Łysak et Maciej Nowak.

La pièce et le débat auront lieu le 22 mai 2024 au Théâtre Potem-o-tem.

Presse et Media
 

 
 
 
 
 
 

 
Autres créations 2023/24 textes Sasha Denisova


 
 
LA HAYE – le procès de poutine
traduction du russe
par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel

 

Publié dans A voir, En Europe, Vidéo | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

LA HAYE de Sasha Denisova – création Sofia 2023


 
 
reprise les 25 et 31 mai 2024
reprise les 06, 19 et 30 décembre 2023
reprise les 14, 18 et 29 novembre 2023
reprise les 07 et 17 octobre 2023
(création les 19 et 20 septembre 2023)
au Théâtre National Ivan Vazov
Sofia (Bulgarie)
 
 
 

HAGA [LA HAYE]
texte Sasha Denisova (2023)
mise en scène Galin Stoev
traduction du russe Galin Stoev
avec Julian Vergov, Radena Valkanova, Radine Kardzhilova, Darin Angelov, Iliaa Kodzhabasheva, Hristo Petkov, Sofia Bobcheva, Vasil Draganov, Yavor Valkanov, Velislav Pavlov, Stelian Radev, Dimitar Nikolov, Plamen Dimov, Hristo Terziev, Kremena Deyanova
scénographie Boris Dalchev
costumes Kancho Kasabov
musique Emilian Gatsov-Elbi
arrangement et training vocal Georgy Georgiev-Antika
chorégraphie Marion Darova
création lumière Ilya Pashnin
assistant costumes Tsetska Ivaylova
maquillage Rozalina Peycheva
dramaturgie Mira Todorova
production Ivan Vazov National Theatre – Sofia


© Svobodna Evropa

SASHA DENISOVA
Dramaturge et metteuse en scène ukrainienne. Elle est diplômée de la Faculté de philologie de l’Université nationale Taras Shevchenko de Kiev. Elle a enseigné la mise en scène au Centre de théâtre Meyerhold, a donné des conférences à l’École de théâtre d’art de Moscou et a dirigé un studio de théâtre d’auteur et de théâtre documentaire – Studio-OFF. En 2010, après avoir complété sa formation en théâtre documentaire au Royal Court Theatre au Royaume-Uni, Denisova crée une compagnie d’artistes partageant les mêmes idées avec lesquels elle pratique des formes de théâtre expérimental. Elle a fui la Russie au début de la guerre et vit désormais en Pologne, où elle a écrit et produit plusieurs pièces documentaires, dont « La Haye ».

ma haye

La pièce LA HAYE de l’auteure ukrainienne Sasha Denisova est une « fantasmagorie » grotesque, drôle et sinistre basée sur des événements et des personnages réels liés à la guerre russe en Ukraine. Le texte mêle des éléments réels de la réalité politique et idéologique de la Fédération de Russie avec des fragments d’histoires documentaires de guerre et de tragédies familiales pour créer un récit non linéaire qui construit une image de la guerre à travers le monde émotionnel d’une petite fille.

“Ce texte est une rencontre impossible entre Shakespeare et Monty Python. Une sorte de version du (futur) procès contre Poutine et son entourage au tribunal de La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité se déroule sous nos yeux, se déroulant dans la tête d’un enfant. Un enfant qui sera le principal accusateur. En ce sens, « La Haye » est une fantaisie théâtrale, à la fois comique et effrayante. C’est la première fois que je travaille sur un projet théâtral qui a un lien aussi direct et précis avec notre réalité immédiate. J’explore la possibilité d’une coexistence harmonieuse ou au contraire paradoxale entre politique et poésie, documentaire et musique, mythe et actualité. Cela donne lieu à un vertige émotionnel et intellectuel et forme un champ de réflexion de nature purement artistique. Dans ce terrain de jeu, les fragments de « normalité » que nous avons perdus à cause de la guerre entrent en interaction directe les uns avec les autres. Cela construit une sorte de labyrinthe permettant au spectateur d’explorer les limites de sa compréhension personnelle du bien et du mal. Tout comme un enfant, contraint par les circonstances à devenir adulte”. GALIN STOEV

Presse

Prix ICARUS Sofia – 28 mars 2024


 

 

 

 

 

  • Prix Icarus 2024 pour le MEILLEUR SPECTACLE
  • Prix Icarus 2024 pour la scénographie (Boris Dalchev)) et costumes (Kancho Kasabov)
  • Nomination pour la mise en scène Galin Stoev
  • Nomination pour les débuts de Kremena Deyanova

Tour 2024

Autres créations 2023/24 textes Sasha Denisova


 
 
LA HAYE – le procès de poutine
traduction du russe
par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel

 

Publié dans A voir, En Europe, Vidéo | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

LA HAYE de Sasha Denisova – création Poznań 2023

teatr polski
 
 
 
reprise du 16 au 19 mai 2024
reprise du 15 au 18 février 2024
reprise du 06 au 08 octobre 2023
(création du 24 février au 05 mars 2023)
au TEATR POLSKI W POZNANIU
 
 
 
 

HAGA [LA HAYE]
texte et mise en scène Sasha Denisova (2023)
traduction polonaise Agnieszka Lubomira Piotrowska
avec Barbara Krasińska, Darya Novik, Katarzyna Pilichowska, Monika Roszko, Anna Springer, Kornelia Trawkowska, Mariusz Adamski, Piotr B. Dąbrowski, Michał Kaleta, Piotr Kaźmierczak, James Malcolm, Jakub Papuga, Paweł Siwiak, Andrzej Szubski, Denis Kudijenko
scénographie Konrad Hetel
musique Jacek Jędrasik / Szymon Orfin
costumes Jan Kozikowski
chorégraphie Konstantin Czełkajew
lumières et vidéo Liubov Gorobiuk
production Teatr Polski w Poznaniu

la haye
Photo © Magda Hueckel / Teatr Polski w Poznaniu

SASHA DENISOVA
Née en Ukraine. Dramaturge, metteuse en scène, romancière, scénariste. Diplômée de la faculté de philologie de l’université Shevchenko de Kyiv. Ecrit plus de 30 pièces documentaires et met en scène plus de 25 spectacles d’abord au TEATR.DOC MOSCOU, où elle a pour professeurs Mikhaïl Ougarov, Elena Gremina et Elena Kovalskaya (Liubimovka).

24 février 2022, le jour même du début de l’invasion russe, sa pièce “Hermione” (écornant le président russe, la guerre d’annexion en Ukraine et le comportement de l’intelligentsia au service d’un état criminel) inscrite, depuis sa création en février 2021, au programme du prestigieux THEATRE DES NATIONS de Moscou est retirée de l’affiche par le directeur artistique du lieu, l’acteur Evgueni Mironov.

Je suis partie aussitôt, j’ai tout quitté, en une minute la Russie a cessé d’exister pour moi. Elle est devenue à jamais un ennemi, un pays qui bombarde ma mère et à qui on ne peut pas pardonner tous les morts ukrainiens et les crimes contre mon peuple. – S.Denisova

Elle trouve refuge à Varsovie où elle rejoint l’homme de théâtre lui aussi barré des scènes moscovites, le désormais polonais IVAN VIRIPAEV. Elle reçoit le statut d’artiste à risque (AR)-UNESCO, actuellement en résidence à Barcelone.

Pendant ces mois [d’exil], j’ai réfléchi à ce qui pourrait nous donner de l’espoir, à moi et à ceux qui ont fui la guerre et qui espèrent la victoire. Un procès de Poutine et de son gouvernement était la plus grande attente. S.Denisova

Elle écrit LA HAYE, pièce-procès, utopie documentée, en février 2023.
Elle la met aussitôt en scène.


Bande-annonce © Patrz Pan Panda / Teatr Polski w Poznaniu

Dix hauts dirigeants russes sont d’ores et déjà détenus dans une prison néerlandaise.
L’audience du TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL de La Haye a déjà commencé.

LA HAYE est aussi une tragi-comédie, grotesque et fantasmagorique, qui se déploie dans l’espace judiciaire, proche cousin du théâtral : box avec accusés, personnel judiciaire, témoins, victimes, traducteurs et spectateurs.
Quand le scénario, et les figures réelles ou fictives qu’il convoque, passent entre les mains de Gamine.
Elle dont les parents ont été emportés par la guerre, évolue parmi les monstres, ceux-là mêmes qui l’ont déclenchée, telle Alice passée de l’autre côté du miroir. C’est précis, cruel et impitoyable.

Media

  • ICTv – 03/11/2023

Presse

Autres créations 2023/24 textes Sasha Denisova


 
 
LA HAYE – le procès de poutine
traduction du russe
par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel

 

Publié dans A voir, En Europe, Vidéo | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Lior Aidan – reprise 2024


 
 
 
 
 
du 22 au 26 mai 2024
au Lavoir Moderne Parisien
Paris
 
 
 
 

ILLUSIONS
texte Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Lior Aidan assisée de Ferdinand Mochot
avec Lior Aidan, Maxime Allègre, Charles Montélimard, Laura Opsomer Mironov
dramaturgie et diffusion Camille Doucet
régies et création lumière Titouan Laporte
design graphique Laura Opsomer
production Collectif Inconstance
création au Théâtre Le Quai Troyes – novembre 2023

C’est l’histoire apparemment simple de deux jeunes femmes et deux jeunes hommes qui sont venus vous raconter l’histoire de deux couples mariés octogénaires. Ils retracent leur expérience de la vie et plus particulièrement de l’amour. La pièce s’ouvre sur le discours d’un vieil homme, qui, sur son lit de mort, déclare à sa femme tout l’amour qu’il lui porte. Il la remercie de lui avoir appris qu’un amour ne peut être que réciproque et que chacun détient une part de responsabilité dans la relation amoureuse. Mais la succession des récits de leur vie voile peu à peu cette évidence.


© Coll. Inconstance

Une fenêtre s’ouvre sur les illusions auxquelles les quatre personnages se confrontent. Que reste-t-il quand la fin approche et que tout n’a pas été dit ? Est-ce là le moment de la vérité ?


© Coll. Inconstance

Sur les quatre jeunes qui viennent raconter l’histoire on ne saura rien. Mais les témoignages qu’ils livrent, ces paroles poétiques, intimes, drôles et parfois cruelles, peuvent s’entendre sous le prisme de leur jeunesse.

Le cœur de la pièce est formé par cette opposition entre constance et changement, par ces notions de réciprocité et de reconnaissance qui meuvent nos quatre personnages et les font vivre (ou mourir). C’est l’amour et la vérité d’un point de vue presque métaphysique qui est questionné dans la pièce.

Média

  • RFI en russe – 24/05/2024
    avec Lior Aidan et Ferdinand Mochot © LMP

Création au Théâtre Le Quai Troyes – 11 et 12 novembre 2023

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France, Vidéo | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS Ivan Viripaev / Galin Stoev – création 2024

theatredelacité
THÉÂTRE EN MAI Dijon
en tournée du 18 au 20 mai 2024
au Festival Théâtre en Mai
Théâtre Dijon Bourgogne CDN
 
 
 
création du 24 avril au 7 mai 2024
au CUB – ThéâtredelaCité
CDN Toulouse Occitanie
 
 
 

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction française Tania Moguilevskaia, Gilles Morel
Mise en scène Galin Stoev
Avec Marine Déchelette, Mathieu Fernandez, Élise Friha, Marine Guez, Alice Jalleau, Thomas Ribièreb et Julien Salignon
Collaboration artistique et assistanat à la mise en scène Virginie Ferrere
Lumières Michel Le Borgne
Son Joan Cambon
Costumes Nathalie Trouvé
Travail corps et voix Anna Khlestkina
Réalisation du décor dans les Ateliers de construction du ThéâtredelaCité
sous la direction de Michaël Labat
Réalisation des costumes dans les Ateliers du ThéâtredelaCité
sous la direction de Nathalie Trouvé
Production ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie
Avec la participation de l’AtelierCité

PRESENTATION
C’est avec les sept comédien·nes tout juste sortis de la troupe du ThéâtredelaCité à Toulouse, que Galin Stoev dirige, qu’il choisit de monter à nouveau un texte d’Ivan Viripaev, Illusions. Avec une énergie et une imagination débordantes, ils racontent les souvenirs de deux couples mariés et amis depuis cinquante ans, qui au crépuscule de leur vie réinterrogent leurs sentiments. Ils miment, se jouent du vrai et du faux, multiplient les histoires. Ça parle d’ovnis, d’escargots grillés au barbecue et de kangourous. Ça interroge l’amour et ses mystères. Tout vole en éclats, à commencer par le texte, écrit comme une partition musicale. Dans une langue quotidienne et d’une violence vitale, Ivan Viripaev écrit une comédie décapante ; une ode au théâtre, drôle et tragique, qui permet une liberté de mise en scène et de jeu sans limites.


Teaser @ ThéâtredelaCité

EXTRAIT
” Merci à toi, à ton amour, qui m’a appris que la vie, c’est une attention de chaque instant pour une personne proche. En t’aimant, j’apprenais l’attention. J’apprenais à voir une autre personne. L’amour apprend à voir l’autre, et pas seulement soi. Je t’aimais et je comprenais qu’il me fallait correspondre à cet amour, te correspondre à toi, à ta façon de m’aimer, et je changeais. J’ai été obligé de changer. C’est un tel présent, un tel miracle, quand quelque chose te pousse à changer. Quand tu fais des efforts et que tu changes ce que tu es. Tu viens dans ce monde comme une personne et tu en pars comme une autre. Ce qui veut dire que tu as effectivement vécu. Véritablement vécu. Et nous apprendre à vivre précisément comme ça, il n’y a que l’amour qui le puisse. Rien n’est capable de nous tirer du trou de notre propre égoïsme sauf l’amour. L’amour m’a poussé à relever la tête et à me regarder de l’extérieur, l’amour m’a poussé à vaincre ma propre paresse, ma propre lâcheté, ma propre peur. Tout ce que j’ai réussi dans cette vie, tout ça, je l’ai fait grâce à toi.” Ivan Viripaev, Illusions


© ThéâtredelaCité

Dossier Production

Média

  • Extraits de répétitions et entretien avec Galin Stoev – décembre 2023
    vidéo et montage Le Gros Indien © ThéâtredelaCité

Presse

Tournée 2024

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France, Vidéo | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

SASHA DENISOVA – Ma mère et l’invasion à grande échelle – Paris mars 2024


 

MA MERE ET L’INVASION A GRANDE ECHELLE
spectacle de Sasha Denisova
en russe surtitré français
au programme de la première édition de
DOC EN SCÈNE ! – La voix humaine : Ukraine
organisé par le Collectif VERBA
à L’ESPACE ALBATROS – MONTREUIL
le 24 mars 2024 à 19.00

 

DOC EN SCÈNE ! – La voix humaine : Ukraine, festival théâtral documentaire pluridisciplinaire qui cherche, à travers différentes formes d’expression artistique, à rassembler des morceaux des témoignages de notre temps.
La première édition est dédiée au soutien de la création artistique ukrainienne et à celle des artistes anti-guerre russes.
​Cette année, le thème du festival est La voix humaine : Ukraine. Solidaires avec l’Ukraine, nous relaierons les témoignages de ses auteurs contemporains et leur regard sur la tragédie que nous traversons en ce moment.
En créant ce festival et sans prétention, nous souhaitons donner aux artistes l’opportunité de s’exprimer sans crainte pour leur vie, ce qui, cela va sans dire, est actuellement impossible dans leur pays.
​Au programme : spectacles vivants, lectures de pièces de théâtre, expositions d’arts plastiques, performances de danse et audiovisuelles, projections de films, en passant par l’art numérique et la poésie.
Les pièces seront jouées en français, ukrainien ou russe, avec un sous-titrage en français.

 
Ma mère et l’invasion à grande échelle
de Sasha Denisova.


 
La résistance d’une octogénaire
Olga, la mère de Sasha, âgée de 82 ans, qui a vécu à Kiev toute sa vie, est en première ligne au moment de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Olga se retrouve plongée dans des situations de plus en plus fantastiques : elle élabore des stratégies avec le président Zelensky, frappe des drones russes avec des pots de cornichons et débat même avec Dieu. Inspirée par des discussions en ligne avec sa mère, la dramaturge Sasha Denisova nous présente cette nouvelle pièce sur les liens et l’héritage d’une famille au milieu de la guerre et de la crise mondiale actuelles.


© photos Pere Virgili
Alexey Yudnikov dans la version mono-spectacle
Mi madre y la invasión total
mise en scène Sasha Denisova
création au Centre de Cultura Contemporània de Barcelona – 04 mars 2023

 

 
 

 

 
Sasha Denisova, née en Ukraine. Dramaturge, metteuse en scène, romancière, scénariste. Diplômée de la faculté de philologie de l’université Shevchenko de Kyiv. Ecrit plus de 30 pièces documentaires et met en scène plus de 25 spectacles d’abord au TEATR.DOC MOSCOU, où elle a pour compagnons Mikhaïl Ougarov, Elena Gremina et Elena Kovalskaya (Liubimovka). Et sur d’autres scènes : à Moscou, Théâtre Maïakovski, Centre Meyerhold, Théâtre d’Art, Théâtre des Nations, Théâtre Malaya Bronnaya, Centre de la dramaturgie et de la mise en scène Kazantsev & Roshchine ; à Saint-Pétersbourg, Bolchoï Drama Teatr (BDT alors dirigé par Andreï Mogoutchi). En Pologne, Kommuna Warszawa, Teatr Studio Varsovie.

© Esther Castarnado
BeTevé programme, Spain – 25 octobre 2022

 
Média 2024

  • Sasha Denisova – podcast 48 mn – RADICALIZED # 92
    ‘Art is a Weapon’ par Heidi Cuda – 09/04/2024
  • Моя мама и полномасштабное вторжение
    spectacle en russe surtitré allemand
    au Panda Platforma Berlin septembre 2023

Autres créations du texte

Autres créations 2023/24 textes Sasha Denisova


 
MA MERE ET L’INVASION A GRANDE ECHELLE
traduction du russe
par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel

 

 

Publié dans A voir, En France, Vidéo | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ESTHER BOL – CRIME #AlwaysArmUkraine – Paris mars 2024

 

CRIME #AlwaysArmUkraine
pièce de Esther Bol
au programme de la première édition de
DOC EN SCÈNE ! – La voix humaine : Ukraine
organisé par le Collectif VERBA
à L’ESPACE ALBATROS – MONTREUIL
le 24 mars 2024 à 14.00

 

 

DOC EN SCÈNE ! – La voix humaine : Ukraine, festival théâtral documentaire pluridisciplinaire qui cherche, à travers différentes formes d’expression artistique, à rassembler des morceaux des témoignages de notre temps.
La première édition est dédiée au soutien de la création artistique ukrainienne et à celle des artistes anti-guerre russes.
​Cette année, le thème du festival est La voix humaine : Ukraine. Solidaires avec l’Ukraine, nous relaierons les témoignages de ses auteurs contemporains et leur regard sur la tragédie que nous traversons en ce moment.
En créant ce festival et sans prétention, nous souhaitons donner aux artistes l’opportunité de s’exprimer sans crainte pour leur vie, ce qui, cela va sans dire, est actuellement impossible dans leur pays.
​Au programme : spectacles vivants, lectures de pièces de théâtre, expositions d’arts plastiques, performances de danse et audiovisuelles, projections de films, en passant par l’art numérique et la poésie.
Les pièces seront jouées en français, ukrainien ou russe, avec un sous-titrage en français.


Paris, le 24 mars 2024

Crime #AlwaysArmUkraine de Esther Bol. La pièce déroule une chronologie singulière des six premiers mois de l’invasion russe à grande échelle de l’Ukraine. Une guerre ouverte à l’examen comme aucune autre auparavant. D’autant plus monstrueuse que les Russes peuvent suivre sur leur téléphone les souffrances que leur pays inflige. La plupart préfèrent fermer les yeux, certains en dégustent la violence, d’autres compatissent. Tout cela ouvre une dimension nouvelle à l’écriture documentaire et c’est en l’explorant que la protagoniste tente de surmonter l’engourdissement de la solitude et de l’exil. Elle est russe, son bien-aimé est ukrainien. Il combat pour la défense de sa patrie. Fait prisonnier aux débuts des hostilités, nul ne sait ce qu’il est advenu de lui. Que peut-elle faire ? Sinon confier ses lettres au tourbillon du cyclone numérique.

 

Esther Bol, née en 1985 à Rostov-sur-le-Don, est dramaturge. Jusqu’en février 2022, elle s’appelait Assia Volochina, ses textes étaient créés dans les plus grands théâtres de Moscou et de Saint-Pétersbourg et elle était nominée au Masque d’or. Après l’invasion à grande échelle de l’Ukraine, elle a pris position contre la guerre et quitté définitivement la Russie, tandis que ses textes étaient retirés du répertoire. Elle vit actuellement en France.
(photo © Elena Gordienko – Paris 2023)
 

 

Presse

Media


 
 
 

 

 

 

  • SANG, BILLETS, RAISON D’ÊTRE
    entretien (russe) avec Esther Bol
    à La Bibliothèque Russe Tourguenev à Paris
    par Mikhail Kaluzhsky / Podcast.ru
    mise en ligne le 22 avril 2024

 
Autres présentations publiques du texte

  • CRIME #AlwaysArmUkraine création Budva – Monténégro
    version russe mise en scène Andrei Slepukhin
    au LOFT, Espace Reforum Budva le 28 octobre 2023


 

 

 

 

 

 

  • CRIME #AlwaysArmUkraine lecture Tel-Aviv
    version russe mise en scène Dasha Shamina (Théâtre Fulcro)
    vernissage de sa publication aux Edtions Babel. Livres. Tel Aviv.
    au MALENKY THEATRE Tel Aviv, le 04 février 2024


 
 
 

 

 

 

  • CRIME lecture par Podcast.ru
    version russe (monologue)
    performance audio spécifiquement créée pour « Set the Stage »
    mise en ligne le 19 décembre 2023


 

 

 

 

 

 

  • CRIME #AlwaysArmUkraine lecture Prague
    traduction tchèque mise en scène Tomáš Soldán
    au MEET FACTORY, le 18 novembre 2023


 

 

 

 

 

 

  • CRIME (Stéthoscope) installation récursive Lyon
    traduction française mise en forme Esther Bol
    au TNG Lyon (Festival Sens Interdits) octobre 2023
    Ecouter un extrait – voix Marion Talotti

 


 

CRIME #AlwaysArmUkraine
pièce de Esther Bol
traduction du russe Gilles Morel
Editions L’Espace d’un instant
Premier tirage : février 2024

 

Publié dans A voir, En France, France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ESTHER BOL – CRIME #AlwaysArmUkraine

 

 

traduction du russe Gilles Morel
préface Kamila Mamadnazarbekova
Collection Sens Interdits,
avec le soutien du Théâtre Nouvelle Génération Lyon.

 

 

Crime #AlwaysArmUkraine déroule une chronologie singulière des six premiers mois de l’invasion russe à grande échelle de l’Ukraine. Une guerre ouverte à l’examen comme aucune autre auparavant. D’autant plus monstrueuse que les Russes peuvent suivre sur leur téléphone les souffrances que leur pays inflige. La plupart préfèrent fermer les yeux, certains en dégustent la violence, d’autres compatissent. Tout cela ouvre une dimension nouvelle à l’écriture documentaire et c’est en l’explorant que la protagoniste tente de surmonter l’engourdissement de la solitude et de l’exil. Elle est russe, son bien-aimé est ukrainien. Il combat pour la défense de sa patrie. Fait prisonnier aux débuts des hostilités, nul ne sait ce qu’il est advenu de lui. Que peut-elle faire ? Sinon confier ses lettres au tourbillon du cyclone numérique.


 
 
Esther Bol, née en 1985 à Rostov-sur-le-Don, est dramaturge. Jusqu’en février 2022, elle s’appelait Assia Volochina, ses textes étaient créés dans les plus grands théâtres de Moscou et de Saint-Pétersbourg et elle était nominée au Masque d’or. Après l’invasion à grande échelle de l’Ukraine, elle a pris position contre la guerre et quitté définitivement la Russie, tandis que ses textes étaient retirés du répertoire.
Elle vit actuellement en France.

 
 


 
CRIME – Installation sonore
réalisée par Esther Bol
dans le cadre de l’exposition interactive
LE MUSÉE DES HISTOIRES (NON) IMAGINÉES
(conception : Artem Arsenian et Nika Parkhomovskaia)
au Théâtre Nouvelle Génération CDN Lyon
Festival Sens Interdits
du 15 au 19 octobre 2023
 

 
Presse

 
Tournée présentation 2024

 


 
CRIME #AlwaysArmUkraine
pièce de Esther Bol – traduction du russe Gilles Morel
Editions L’Espace d’un instant
150 pages – ISBN 978-2-37572-066-0
Prix : 14.00€
Premier tirage : février 2024

 

Publié dans A lire, En France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Yordan Goldwaser – création 2024


 
 
 
 
 
du 22 au 25 mai 2024
au TAPS Scala
Strasbourg
 
 
 
 
 
ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia, Gilles Morel
Mise en scène Yordan Goldwaser
Avec David Houri, Pauline Huruguen, Jeanne Lepers, Barthélémy Meridjen
Collaboration artistique Yann Richard
Scénographie et costumes Lucie Gautrain
Création lumière Diane Guérin
Création sonore Tal Agam
Régie généraleThomas Coux
Production et administration Frédérique Wirtz, Victor Hocquet – La Poulie
Création Compagnie La Nuit Américaine, Strasbourg

Coproductions NEST – CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est, Studio-Théâtre de Vitry, Théâtre de Vanves Soutiens Drac Grand Est, Région Grand Est, ville de Strasbourg, Centquatre-Paris, La Vie Brève au Théâtre de l’Aquarium de Paris, TAPS – Théâtre actuel et public de Strasbourg.

illusions-Goldwaser
© Lucie Gautrain

La compagnie La nuit américaine chemine depuis trois ans à travers l’œuvre d’Ivan Viripaev. Débuté par la mise en scène de sa pièce LES GUEPES DE L’ETE NOUS PIQUENT ENCORE EN NOVEMBRE, ce compagnonnage s’est enrichi de lectures publiques et de petites formes autour de sa pièce OVNI. Nous concluons ce cycle de travail en abordant sa pièce ILLUSIONS.

Il doit pourtant bien y avoir un minimum de constance dans ce cosmos changeant ?

« N’ayant pas trouvé le véritable amour, nous déduisons qu’il n’existe pas du tout, que tout ça n’est qu’une fiction littéraire, et alors nous épousons celui qui est à côté, qui est réel, qui est à portée de main et ensuite nous vivons avec lui, ou avec elle toute notre vie, en pensant que voilà c’est donc tout ce dont l’humanité est capable, que voilà c’est donc ça tout l’amour qui peut exister, mais en vérité l’amour est tout autre. »

Dennis aime son épouse Sandra qui est secrètement amoureuse de son ami Albert, le mari de Margaret pour laquelle Dennis brûle de passion… 50 ans d’amour et d’amitié unissent quatre petits vieux qui, au crépuscule de leur vie, osent enfin s’avouer toutes leurs illusions sentimentales : des illusions d’amour réciproque, des illusions de don de soi, des illusions de bonheur conjugal et des illusions d’idéal commun. Avec Les guêpes de l’été nous piquent encore en novembre, joué au TAPS en 2022 et le spectacle Illusions de cette nouvelle saison, Yordan Goldwaser poursuit son exploration sensible du théâtre d’Ivan Viripaev. Un récit à quatre voix qui, de confessions intimes en vérités universelles, crée l’illusion du couple, de l’amour éternel ou fictionnel et de la solitude rarement vaincue.

Presse

  • Sceneweb / Anaïs Heluin – 31/01/2024

Tournée 2024

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire