OVNI d’Ivan Viripaev / Eléonore Joncquez – reprise 2023

ovni_tpt

 
 
 
 
 
 
du 7 au 26 juillet 2023 à 19h45
Relâches les jeudis
au 11.Avignon – salle 2
 
 
 

OVNI d’Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Eléonore Joncquez
avec Coralie Russier, Salomé Ayache, Éléonore Joncquez, Grégoire Didelot, Vincent Joncquez, Patrick Pineau en alternance avec Bruno Blairet
assistance mise en scène Cécile Houette
scénographie Natacha Markoff
chorégraphie Jean-Marc Hoolbecq
création vidéo Antoine Melchior
création lumières Jean-Luc Chanonat
création son Stéphanie Gibert
costumes Sonia Bosc
régie générale Cyril Hamès
régies Louison Le Barillier, Sven Kuffer, Quentin Pallier
production Compagnie Théâtre du Fracas – Compagnie Pollock Nageoire
coproduction Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Théâtre de Lognes / La Comète-Scène Nationale de Châlons-en-Champagne.
coréalisation Théâtre de la Tempête.
avec le soutien d’Adami Déclencheur, de la Région Île de France et de la société de gestion de patrimoine Laplace et la participation artistique du Jeune Théâtre National. Et dans le cadre de résidences de création, du Théâtre de Suresnes Jean Vilar, du théâtre de Lognes et de La Comète – scène nationale de Châlons-en-Champagne.

 
Un acronyme pour dire le mystère, le fameux “objet volant non identifié”. Une pièce qui se présente sous la forme d’une enquête délicate et sensible. À travers leur témoignage, 10 individus, qui ne se connaissent pas, partagent le besoin d’une confession intime. Une étudiante, un chef d’entreprise, une vendeuse, un livreur… Chacun avec ses mots dit sa rencontre avec l’altérité, son “avant” et son “après”, ce moment de bascule, cette faille émotionnelle dans le quotidien. À tour de rôle, ils racontent leur expérience, un sentiment de connexion avec une force transcendante, de communion totale avec soi-même, avec ce monde, trop grand, énigmatique, indéchiffrable. Quelles déflagrations intimes ces expériences ont-elles provoquées, quels liens invisibles se sont tissés entre les êtres, d’un recoin à l’autre de la planète ? Éléonore Joncquez signe avec OVNI sa deuxième mise en scène. La danse, la vidéo et la musique seront de précieux alliés pour dire la poésie de ces moments de suspens, entre ciel et terre. Un appel à la contemplation peut-être… sur un vaisseau spatial. (Théâtre de la Tempête)

 
Reprise 2023

Tournée 2022

Presse 2023

Presse 2022

Pièce traduite avec le soutien de Maison Antoine Vitez Centre International de la traduction théâtrale – Paris

 

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France, Vidéo | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

THE GAAGA (LA HAYE) de Sasha Denisova – création Boston 2023

The Gaga / La Haye
 
 
 
 
 
du 02 au 18 juin 2023
Arlekin Players Theatre
au Beat Brew Hall – Boston
 
 
 
 

THE GAAGA [LA HAYE]
texte et mise en scène Sasha Denisova (2023)
co-mise en scène Igor Golyak
traduction Polina Dubovikova, Theresa Lang
avec Jeremy Beazlie, Boris Berdnikov, Irina Bordia, Daniel Boudreau, Jenya Brodskaia, Darya Denisova, Polina Dubovikova, Taisiia “Taya” Fedorenko, Anne Gottlieb, Dev Luthra, Robert Pemberton, Michael Sáenz, Garrett Sands, Julia Shikh, Misha Tyutyunik, Irina Vilenchik, Ilia Volok, Robert Walsh
scénographie Irina Kruzhilinia
musique Jacek Jędrasik, Szymon Orfin
costumes David R. Gammon
création lumières Kevin Fulton
création vidéo Eric Dunlap
création son Brendan F. Doyle
chargée de production Sara Stackhouse

the_gaaga
@ Irina Danilova 2023

SASHA DENISOVA
Née en Ukraine. Dramaturge, metteuse en scène, romancière, scénariste. Diplômée de la faculté de philologie de l’université Shevchenko de Kyiv. Ecrit plus de 30 pièces documentaires et met en scène plus de 25 spectacles d’abord au TEATR.DOC MOSCOU, où elle a pour professeurs Mikhaïl Ougarov, Elena Gremina et Elena Kovalskaya (Liubimovka).

24 février 2022, le jour même du début de l’invasion russe, sa pièce “Hermione” (écornant le président russe, la guerre d’annexion en Ukraine et le comportement de l’intelligentsia au service d’un état criminel) inscrite, depuis sa création en février 2021, au programme du prestigieux THEATRE DES NATIONS de Moscou est retirée de l’affiche par le directeur artistique du lieu, l’acteur Evgueni Mironov.

Je suis partie aussitôt, j’ai tout quitté, en une minute la Russie a cessé d’exister pour moi. Elle est devenue à jamais un ennemi, un pays qui bombarde ma mère et à qui on ne peut pas pardonner tous les morts ukrainiens et les crimes contre mon peuple.

Elle trouve refuge à Varsovie où elle rejoint l’homme de théâtre lui aussi barré des scènes moscovites, le désormais polonais IVAN VIRIPAEV. Elle reçoit le statut d’artiste à risque (AR)-UNESCO, actuellement en résidence à Barcelone.

Pendant ces mois [d’exil], j’ai réfléchi à ce qui pourrait nous donner de l’espoir, à moi et à ceux qui ont fui la guerre et qui espèrent la victoire. Un procès de Poutine et de son gouvernement était la plus grande attente.

Igor Golyak m’a contactée pendant cette période pour discuter d’un projet aux Etats-Unis qui soit en lien avec la guerre. Lui et moi sommes nés à Kiev et parce qu’il était particulièrement important pour moi de mener un tel projet, j’ai immédiatement accepté. C’est très intéressant pour moi de travailler avec une troupe qui comprend des acteurs de différentes écoles et langues, et très inspirant de pouvoir pratiquer les technologies utilisées dans les dernières performances d’Igor.

Dans la pièce GAAGA, Poutine et sa bande sont déjà assis dans une prison de La Haye en attendant leur punition. Ils discutent du fait qu’on leur donne des saucisses OGM à la cantine de la prison et comment éviter un procès. Ils commencent à se trahir et à chercher à qui s’en prendre. Le KGBiste Patrouchev s’extasie toujours sur les oies de guerre ukrainiennes pulvérisant des virus. L’oligarque Kovalchouk cite Pouchkine. Simonian nie avoir appelé au largage de la bombe atomique. Kadirov pleure en se souvenant de sa Ferrari. Matvienko boit tranquillement. Choïgou rêve de retourner pêcher dans la taïga. C’est une comédie noire où les criminels de guerre ont l’air pathétiques et ridicules. Ils sont condamnés à un procès et à la pire des peines par une Ukrainienne dont la maison a été bombardée. Dans son fantasme d’enfance, de redoutables tyrans, voleurs et corrompus deviennent des personnages du miroir. Le procès commence – des images documentaires de Boucha, Irpin et Marioupol sont projetées. Il n’y aura aucune pitié et chacun d’eux est voué à son enfer personnel.

La satisfaction, l’espoir d’un procès équitable et d’une juste peine sont le message principal de la pièce.

Sasha Denisova, dramaturge

the_gaga_cash
 
 
 

Presse

Dossier création

  • THE GAAGA – au Beat Brew Hall du 02 au 18 juin 2023

Autres créations 2023 texte Sasha Denisova


 
 
LA HAYE
traduction du russe
par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel

 

Publié dans A voir, aux USA | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Olivier Maurin – reprise 2023

ostinato

 

 
du 14 au 17 juin 2023
au Theatre de l’Elysée
Lyon

 

 
ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Olivier Maurin
Avec : Clémentine Allain, Fanny Chiressi, Arthur Fourcade, Mickael Pinelli
Scénographie Guillemine Burin des Roziers
Création lumières Nolwenn Delcamp-Risse
Production COMPAGNIE OSTINATO – juin 2016

ILLUSIONS ressemble d’abord à une « belle » histoire.
Convié à un étrange banquet, le public assiste à la confession de quatre octogénaires au crépuscule de leur vie qui forment, aux yeux de tous, deux couples parfaits et un merveilleux petit groupe d’amis. Mais faut-il s’y fier ? Lorsque quatre jeunes gens viennent rapporter leurs dernières paroles, un doute apparaît laissant apparaître le jeu des illusions. Secrets, mensonges et trahisons sortent de l’ombre. Si en général, les histoires d’amour finissent mal, elles valent néanmoins la peine d’être vécues ; voilà l’avertissement que semble envoyer Viripaev au public. La langue étincelante du dramaturge russe est portée au plateau par un vertigineux quatuor qui nous fait appréhender, souvent avec humour, les méandres de confidences où les certitudes s’effacent…


Extrait du spectacle © Théâtre National Populaire Villeurbanne 2018

Reprise 2023

Tournée 2020/2021
Tournée 2019/2020
Reprise 2018
Reprise 2017

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France, Vidéo | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

LES GUEPES DE L’ETE NOUS PIQUENT… d’Ivan Viripaev / Yordan Goldwaser – reprise 2023

 
 
 
 
 
les 15, 16 et 17 juin 2023
en ouverture du Festival BRUIT
Théâtre de l’Aquarium – Paris
 
 
 
 

LES GUÊPES DE L’ETE NOUS PIQUENT ENCORE EN NOVEMBRE
texte Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Yordan Goldwaser
avec Sébastien Dubourg, David Houri, Pauline Huruguen, Barthélémy Meridjen
scénographie Lucie Gautrain
création lumières Samaële Steiner
collaboration à la chorégraphie Julien Gallée-Ferré
régie générale Thomas Coux
construction Jean-Luc Malavasi
production et administration Frédérique Wirtz – La Poulie Production

production LA NUIT AMÉRICAINE
coproduction Théâtre de la Manufacture – CDN Nancy
avec le soutien de la DRAC Grand-Est, la Région Grand-Est, la ville de Strasbourg, le Centquatre-Paris, La Vie Brève – Théâtre de l’Aquarium, le TAPS – Strasbourg

guepes-nuit

guepes-nuit
photos Lucie Gautrain

Mark : Je dois pourtant éclaircir ça que diable ! J’ai le droit de savoir qui était chez ma femme en mon absence et pourquoi tu me mens, Sarra !
Elena : Je ne te mens pas, Robert, lundi dernier celui qui nous a rendu visite à la maison, c’est ton frère Markus.
Joseph : Robert, je pense que nous devons tous arrêter cette conversation puisque les choses sont allées aussi loin, et qu’il n’y a aucune solution raisonnable à cette question…

Doute, mensonge, ergotage, crainte… La suspicion d’adultère ébranle ce couple qui embringue l’ami de passage dans un pseudo-vaudeville. Oscillant entre comique et lyrisme, le théâtre de boulevard se fait vite grinçant. La quête de vérité piège les personnages dans un labyrinthe d’illusions et de paranoïa. Ne sachant plus à quel saint se vouer, ils s’abîment dans une mélancolie mystique.

Homme de théâtre, scénariste, réalisateur, Ivan Viripaev est l’auteur russe actuel le plus joué sur nos planches. Son écriture dramatique offre un formidable terrain de jeu au metteur en scène Yordan Goldwaser : « J’aime l’idée que le public élabore son expérimentation du récit en même temps que les personnages, c’est cette sensation que je désire faire partager aux spectateurs. »

Presse

Tournée 2022

  • création du 07 au 10 juin au TAPS Laiterie, Strasbourg
  • les 29 et 30 septembre 2022 au Théâtre de la Manufacture – CDN de Nancy
  • les 04 et 05 octobre 2022 au Théâtre de Vanves

Tournée 2023

Tournée 2024

  • juillet 2024 au Festival Avignon Off

Dossier du spectacle

Pièce traduite avec le soutien de Maison Antoine Vitez Centre International de la traduction théâtrale – Paris

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

LA HAYE de Sasha Denisova – création Poznań 2023

teatr polski
 
 
 
 
reprise du 15 au 18 février 2024
reprise du 06 au 08 octobre 2023
(création du 24 février au 05 mars 2023)
au TEATR POLSKI W POZNANIU
 
 
 
 

HAGA [LA HAYE]
texte et mise en scène Sasha Denisova (2023)
traduction polonaise Agnieszka Lubomira Piotrowska
avec Barbara Krasińska, Darya Novik, Katarzyna Pilichowska, Monika Roszko, Anna Springer, Kornelia Trawkowska, Mariusz Adamski, Piotr B. Dąbrowski, Michał Kaleta, Piotr Kaźmierczak, James Malcolm, Jakub Papuga, Paweł Siwiak, Andrzej Szubski, Denis Kudijenko
scénographie Konrad Hetel
musique Jacek Jędrasik / Szymon Orfin
costumes Jan Kozikowski
chorégraphie Konstantin Czełkajew
lumières et vidéo Liubov Gorobiuk
production Teatr Polski w Poznaniu

la haye
Photo © Magda Hueckel / Teatr Polski w Poznaniu

SASHA DENISOVA
Née en Ukraine. Dramaturge, metteuse en scène, romancière, scénariste. Diplômée de la faculté de philologie de l’université Shevchenko de Kyiv. Ecrit plus de 30 pièces documentaires et met en scène plus de 25 spectacles d’abord au TEATR.DOC MOSCOU, où elle a pour professeurs Mikhaïl Ougarov, Elena Gremina et Elena Kovalskaya (Liubimovka).

24 février 2022, le jour même du début de l’invasion russe, sa pièce “Hermione” (écornant le président russe, la guerre d’annexion en Ukraine et le comportement de l’intelligentsia au service d’un état criminel) inscrite, depuis sa création en février 2021, au programme du prestigieux THEATRE DES NATIONS de Moscou est retirée de l’affiche par le directeur artistique du lieu, l’acteur Evgueni Mironov.

Je suis partie aussitôt, j’ai tout quitté, en une minute la Russie a cessé d’exister pour moi. Elle est devenue à jamais un ennemi, un pays qui bombarde ma mère et à qui on ne peut pas pardonner tous les morts ukrainiens et les crimes contre mon peuple. – S.Denisova

Elle trouve refuge à Varsovie où elle rejoint l’homme de théâtre lui aussi barré des scènes moscovites, le désormais polonais IVAN VIRIPAEV. Elle reçoit le statut d’artiste à risque (AR)-UNESCO, actuellement en résidence à Barcelone.

Pendant ces mois [d’exil], j’ai réfléchi à ce qui pourrait nous donner de l’espoir, à moi et à ceux qui ont fui la guerre et qui espèrent la victoire. Un procès de Poutine et de son gouvernement était la plus grande attente. S.Denisova

Elle écrit LA HAYE, pièce-procès, utopie documentée, en février 2023.
Elle la met aussitôt en scène.


Bande-annonce © Patrz Pan Panda / Teatr Polski w Poznaniu

Dix hauts dirigeants russes sont d’ores et déjà détenus dans une prison néerlandaise.
L’audience du TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL de La Haye a déjà commencé.

LA HAYE est aussi une tragi-comédie, grotesque et fantasmagorique, qui se déploie dans l’espace judiciaire, proche cousin du théâtral : box avec accusés, personnel judiciaire, témoins, victimes, traducteurs et spectateurs.
Quand le scénario, et les figures réelles ou fictives qu’il convoque, passent entre les mains de Gamine.
Elle dont les parents ont été emportés par la guerre, évolue parmi les monstres, ceux-là mêmes qui l’ont déclenchée, telle Alice passée de l’autre côté du miroir. C’est précis, cruel et impitoyable.

Media

Presse

Autres créations 2023 texte Sasha Denisova


 
 
LA HAYE – le procès de poutine
traduction du russe
par Tania Moguilevskaia
et Gilles Morel

 

Publié dans A voir, En Europe, Vidéo | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Valentine Hayot – création 2023

ostinato
 
 
 
 
 
 
le 11 mai 2023
Teatre de Sarrià
Barcelone
 
 
 
 
ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia, Gilles Morel
Mise en scène Valentine Hayot, Séram Borgel
Avec Nathan Clodic, Augustin Gallet De Saint-Aurin, Eva Guichard, Marie Lazović
création au Théâtre du Gouvernail Paris le 07 janvier 2023

Vous vous croyez à l’abri de la vie ?
À 85 ans, c’est ce qu’ils pensaient aussi.

ILLUSIONS est une pièce qui parle des amours déclamées et amours tues, de gestes d’amitié francs et de ceux qui sont maladroits, des silences qui hurlent et des mots qui ne veulent plus rien dire.

Viripaev nous décrit quatre personnages sublimes dans tout ce qu’ils ont de plus humain : leurs faiblesses, leurs silences, leurs cruautés, leurs jalousies, mais aussi leurs éclats de rire, leurs folies, leurs amours, et leurs pardons.


Bande annonce © Valentine Hayot, Séram Borgel

Les histoires de Dennis, Sandra, Albert et Margaret, comme la mienne, comme la vôtre, sont faites de ce que Margaret appellerait des “minutes d’étrangeté”.

Il arrive dans la vie de chacun des moments que l’autre ne comprend pas. Que l’on ne comprend pas nous même, parfois. Et si on ne connaissait jamais vraiment la personne avec qui l’on vit ? Et si, du jour au lendemain, tout ce que vous pensiez se révélait faux ? Et si le monde dans lequel on vit était en fait tout mou ?

Peut-être, je dis bien peut-être, que tout cela n’est qu’illusion.

Presse

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En Europe, Vidéo | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Guillaume Cantillon – création 2023

ostinato

 
 
 
 
 
 
du 02 au 07 mai 2023
au Théâtre du Rocher
La Garde (83)
 
 
 
 
ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Guillaume Cantillon
Avec Marianne Fontaine, Franck Magis, Laetitia Vitteau et Côme Thieulin.
Musique et univers sonore Alexandre Maillard
Scénographie Jean-François Garraud
Lumières Jean-Louis Floro
Son Zidane Boussouf
Vidéo et Photos Geoffrey Fages
Production Le Cabinet de Curiosités – mai 2023

illusions / cabinet
sur la photo Laetitia Vitteau © lecabinetdecuriosites

ILLUSIONS raconte les derniers jours d’un quatuor, deux femmes et deux hommes au crépuscule de leur vie, deux couples qui se connaissent depuis plus de cinquante ans : Dennis, Sandra, Albert et Margaret.
Dennis, sur son lit de mort remercie sa femme Sandra pour la vie qu’ils ont partagé, et pour la profondeur et la réciprocité de leur amour. Il part heureux, fier et sans peur.
Sandra ne lui survit qu’un an, mais, juste avant de rendre son dernier souffle, elle fait appel à Albert, et lui révèle que c’est lui, le meilleur ami de son défunt mari, qu’elle a toujours aimé.
Albert, ébranlé par cet aveu déclare ensuite à sa femme Margaret qu’il en a toujours aimé une autre, et s’excuse d’avoir toute la vie laissé Margaret croire que leur amour était réciproque. Margaret lui révèle à son tour que Dennis et elle ont eu une liaison pendant des années… Mais est-ce seulement la vérité ? Margaret étant dotée d’un bon sens de l’humour…
Ainsi se révèlent au cours de la pièce ce qui a été tu des années durant. Les certitudes volent en éclat, et la sérénité fait place à la fébrilité, à l’agitation, aux tourments.
Mais comment pourrait-il en être autrement puisqu’il s’agit d’amour ?

Dossier du spectacle

 

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

INSOUTENABLES LONGUES ETREINTES d’Ivan Viripaev / Philippe Cyr – création 2023

prospero

 
 
 
 
du 28 mars au 15 avril 2023
supplémentaires du 18 au 22 avril 2023
au THEATRE PROSPERO
Montréal
 
 
 
 

INSOUTENABLES LONGUES ETREINTES
texte Ivan Viripaev
traduction Sacha Carlson et Galin Stoev
mise en scène Philippe Cyr
avec Christine Beaulieu, Marc Beaupré, Joanie Guérin, Simon Lacroix
lumières Cédric Delorme-Bouchard
scénographie Odile Gamache
costumes Wendy Kim Pires
musique Vincent Legault
une création Prospero

etreintes-prospero
Marc Beaupré, Simon Lacroix, Christine Beaulieu et Joanie Guérin
Photo : Maxim Paré Fortin

« Elle ferme les yeux, et juste derrière ses paupières, il y a un dauphin. »

Entre New York et Berlin, quatre jeunes adultes se gavent de sexe, de drogue et de repas végétariens. Au cœur d’un mouvement d’autodestruction frôlant le cliché, ces trentenaires plongent dans une quête d’absolu à la fois féroce et mystique. Il est question d’avortement, d’adultère et de recherche avide de plaisir.

Puis un vif pressentiment les envahit, une intuition presque divine : leurs vies changeront radicalement de direction. S’entame alors un dialogue avec l’univers. Tantôt dauphin, tantôt serpent, une douce voix apparaît pour les aider à traverser l’enfer et à ressentir l’impulsion. Celle qui part du centre. De soi. Une véritable étreinte pour l’âme, une promesse de plénitude.

Jamais présenté au Québec, ce texte déroutant de l’incontournable auteur Ivan Viripaev est un défi tout désigné pour le metteur en scène Philippe Cyr. Il s’agit d’une première mise en scène au Prospero depuis qu’il en assure la direction artistique. Il retrouve pour l’occasion sa complice Christine Beaulieu, après la grande aventure de J’aime Hydro. Marc Beaupré, Joanie Guérin et Simon Lacroix complètent cette superbe distribution.

Presse

Pièce traduite avec le soutien de Maison Antoine Vitez Centre International de la traduction théâtrale – Paris

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, au Québec | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

1,8 M / Ivan Viripaev – tour 2023 (1)

amandiers

 
 
 
 
les 7 et 8 février 2023
Le Manège – Théâtre
La Comédie de Reims
 
 
 
 

1,8 M
mise en scène Ivan Viripaev
pièce documentaire en bélarusse, russe et polonais et traduction simultanée en français

avec Bartosz Bielenia, Ewelina Pankowska, Valentina Sizonenko, Pawel Haradnitski, Palina Dabravolskaja, Igor Shugaleev, Palina Chabatarova, Oleg Harbuz
scénographie Karolina Bramowicz
costumes Maria Duda
musique Jacek Jedrasik (projet WARSZAWIAK)
collaboration à la chorégraphie Pawel Sakowicz
vidéo, identification graphique Sergey Shabohin
traductions Agnieszka Sowinska, Joanna Bernatowicz
traduction simultanée Manon Gallet, Alex Ducret
assistanat mise en scène Rafał Pyka, Michał Wolny

Spectacle créé en décembre 2021 à Nowy Teatr, Varsovie, Pologne. Production WEDA Projekt / Fondacja Sztuki Kreatywna Przestrzen. Coproduction Nowy Teatr, Sens Interdits. Avec le soutien du Ministère de la Culture, Patrimoine National et sport. Production déléguée espace Francophone Festival Sens Interdits. Partenaire Fondacja Solidarnosci Miedzynarodowej.


Nowy Teatr Varsovie – © WEDA Projekt – Sergey Shabohin

1,8 mètre, c’est l’espace d’une cellule de prison biélorusse. Celle où le régime de Loukachenko enferme ses opposants, tous ses opposants.

1,8 mètre, au sol, c’est un simple carré de lumière où chaque acteur va se succéder pour raconter des histoires de vies broyées et de résistances, tandis que dans l’ombre, à cour et à jardin, un chœur invisible entame un chant choral aux sonorités chamaniques. Plus tard, un autre chant jaillira, tel un long cri de douleur.
Derrière ces témoignages poignants, éprouvants, d’une violence vitale dits sobrement, sans emphase ou effets de manches, ces voix sont aussi des trouées de lumières dans la noirceur du monde.

Le metteur en scène et dramaturge Ivan Viripaev a quitté sa Russie natale et vit [depuis 2015] à Varsovie [citoyen polonais depuis le 21 mai 2022].
Dans la capitale polonaise, il a croisé de nombreux acteurs et réalisateurs biélorusses venus s’y réfugier. C’est en écoutant leurs témoignages qu’il a décidé de créer 1,8 M, un spectacle pour dénoncer, mais aussi soutenir les artistes.
Faire entendre « la parole de ceux qui ne peuvent la prendre ». Une adresse à ouvrir les yeux parce que « la liberté est un problème international ». Ses pièces, à l’affiche de très nombreux théâtres russes, ont cessé d’être jouées en Russie depuis qu’il a annoncé vouloir reverser ses recettes à un fonds pacifique pour venir en aide aux civils ukrainiens.


Nowy Teatr Varsovie – décembre 2021

Presse

Tournée 2023


 
 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France, Vidéo | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

OVNI d’Ivan Viripaev / Morgane Nagir – création 2022

jules_julien tououse

 

 

 

les 20 et 21 octobre 2022
au Théâtre Jules Julien
Toulouse

 
 

OVNI d’Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Morgane Nagir
avec Clémence Barbier,Thomas Bellein et Florian Pantallarisch
assistance mise en scène Christian Moutelière
vidéos Timour Tokarev, Stéphane Bruandet, César Varlet
voix Maëva Meunier
création vidéo et lumière Flora Cariven
création son Grangil
regard philosophique William Fujiwara
production Compagnie 13.7 – Toulouse
coproduction Théâtre Jules Julien / Théâtre Sorano – Toulouse

ovni 13.7

 
OVNI est un texte à haute teneur en oxygène, composé de dix témoignages : les révélations positivement innommables, drôles, voire pathétiques de personnes qui avouent avoir eu un contact avec une civilisation extraterrestre, et qui tentent de nommer, malgré le ridicule ou la difficulté de transmettre, cette expérience sensorielle vécue qui a bouleversé à jamais leur existence.

Qui sont-ils ? Il y a Nick Scott, enlacé à son arbre, frappé par la révélation que tout est en fait d’une simplicité déconcertante ; Hilde Jensen qui affirme que nous sommes tous et toutes relié.e.s par des câbles multicolores comme dans le film Avatar ; Robert Evans, qui réalise que l’identité est une mystification puérile… Différents les uns des autres, une même lumière parcourt tous ces territoires intimes : le désir de connexion.

Sur scène, nous rendons hommage au projet initial de l’auteur : celui de faire un film. Ici, les personnages viennent rencontrer l’auteur-réalisateur dans son salon-studio de cinéma, et tentent de nommer, de raconter, de trouver les mots justes, malgré la puissance de leur expérience.

Tournée 2022/2023

Pièce traduite avec le soutien de Maison Antoine Vitez Centre International de la traduction théâtrale – Paris

 

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire