DANSE « DELHI » d’Ivan Viripaev / Gaëlle Hermant – création 2020

tgp

 
 
 
du 06 au 22 novembre 2020
au Théâtre Gérard Philippe
Centre Dramatique de Saint-Denis
(dates reportées)
 
 
 
 

DANSE « DELHI » d’Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Gaëlle Hermant
avec Christine Brücher, Manon Clavel, Jules Garreau, Kyra Krasniansky, Louise Rebillaud, Laurence Roy et la musicienne Viviane Hélary
dramaturgie Olivia Barron
scénographie Margot Clavières
création lumières et régie générale Benoît Laurent
création son Rossi-Roth
costumes Noé Quilichini

production Cie DET KAIZEN.
coproduction Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, La Criée – Théâtre national de Marseille, Théâtre Eurydice – ESAT de Plaisir – nov. 2019

danse delhi

Dans un salon réservé aux familles dans un hôpital de quartier, six personnages défilent et se rencontrent : une infirmière, Andreï, sa femme Olga, sa maîtresse Catherine, la mère de cette dernière et une femme âgée. Les êtres s’interpellent, se heurtent, se rejoignent, s’interrogent.
Ils vont et viennent de rupture en rapprochement, de froide indifférence en fulgurantes émotions, dans un monde qui va trop vite, une société saturée d’informations et en tension permanente. Sur scène, le tumulte est orchestré par une musicienne – le septième personnage. Sept, comme autant de petites pièces dans la pièce découpée, sept variations d’un même récit qui se déroule petit à petit, au goutte-à-goutte, dévoilant les personnages et leurs états d’âme. Chaque lever de rideau annonce la mort de l’un d’entre eux et chaque scène se referme sur la signature de l’acte de décès, les poussant à réagir à la souffrance, la douleur, l’amour, la mort, la culpabilité. Sur un même discours égrainé comme une ritournelle, les couplets se répètent, se décalent et apportent une tonalité singulière, élargissant la polyphonie, laissant entrer un autre instrument dans la danse à chaque nouvelle scène. C’est dans cette partition de théâtre musical que la metteure en scène Gaëlle Hermant dessine, en éclats de couleur derrière du verre dépoli, une scénographie dans laquelle la langue d’Ivan Viripaiev s’emboîte comme des poupées russes. S’enchevêtrent mélodrame et comédie, cynisme et empathie, réel et illusion. La compagnie Det Kaizen donne à voir et à entendre une chorégraphie de mots et de vies gravées dans le mouvement des corps, cette Danse « Delhi » qui traverse en filigrane toute la pièce, qui déplace, dérange, bouleverse et transfigure.

« Ensuite, vient une longue séquence d’acceptation. D’acceptation universelle et de la douleur, et de l’horreur, et de la tragédie. Ensuite, vient la partie essentielle de la danse : la beauté. »

Presse

Tournée 2020/2021

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France, France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

OVNI d’Ivan Viripaev / Olivier Maurin – reprise 2020

 
 
 
 
du 06 au 08 et du 13 au 15 octobre 2020 – 19h30
au Théâtre L’Elysée
Lyon
 
 
 
 
 

OVNI d’Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Olivier Maurin
avec Clémentine Allain, Fanny Chiressi, Arthur Fourcade, Héloïse Lecointre, Mickaël Pinelli Ancelin, Arthur Vandepoel
scénographie Guillemine Burin de Roziers
création lumières Victor Mandin
création son Antoine Richard
costumes Rose Muel
production Compagnie Ostinato – Juli Allard-Schaefer / Théâtre de la Mouche (Saint Genis-Laval – mars 2019
diffusion CPPC Rennes – Benoît Duchemin

Quand la rencontre avec les extra-terrestres nous révèle à nous-mêmes.
Des personnes habitant aux quatre coins de la planète viennent raconter leur contact avec une civilisation extra-terrestre. Viripaev a recueilli leur parole et nous la livre sans détour.
A travers cette expérience, chacun accepte de partager avec nous ses visions les plus intimes de la vie.
Mais avec Viripaev les choses sont rarement ce qu’elles semblent être. D’ailleurs est-on sûr que finalement on parlera vraiment d’extraterrestre ? Et ce qui semble réel l’est-il vraiment ?
La pièce commence une lettre de l’auteur adressée à l’équipe de création et aux spectateurs.
Cette lettre introductive se termine ainsi :
« […] ce n’est pas du tout important de savoir si ces personnes ont ou n’ont pas rencontré des extraterrestres ou s’il s’agit d’une invention de leur part. Ce n’est pas important. Parce ce que ce qui est important, à vrai dire, c’est le fait qu’un individu qui vit sur la planète terre, accepte de partager avec d’autres personnes ses visions de la vie les plus intimes. Je vous souhaite une bonne représentation. Ivan Viripaev »

Tournée 2020/2021

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France, France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Olivier Maurin – tournée 2020/2021

ostinato

 

 
ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Olivier Maurin

 

 

Avec : Clémentine Allain, Fanny Chiressi, Arthur Fourcade, Mickael Pinelli
Scénographie Guillemine Burin des Roziers
Création lumières Nolwenn Delcamp-Risse
Production COMPAGNIE OSTINATO – juin 2016

ILLUSIONS ressemble d’abord à une « belle » histoire.
Convié à un étrange banquet, le public assiste à la confession de quatre octogénaires au crépuscule de leur vie qui forment, aux yeux de tous, deux couples parfaits et un merveilleux petit groupe d’amis. Mais faut-il s’y fier ? Lorsque quatre jeunes gens viennent rapporter leurs dernières paroles, un doute apparaît laissant apparaître le jeu des illusions. Secrets, mensonges et trahisons sortent de l’ombre. Si en général, les histoires d’amour finissent mal, elles valent néanmoins la peine d’être vécues ; voilà l’avertissement que semble envoyer Viripaev au public. La langue étincelante du dramaturge russe est portée au plateau par un vertigineux quatuor qui nous fait appréhender, souvent avec humour, les méandres de confidences où les certitudes s’effacent…

Tournée 2020/2021

Voir la Tournée 2019/2020

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France, France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

SOLAR LINE d’Ivan Viripaev / Illia Delaigle – création 2020

solar_line

 
 
 
 
le 19 septembre 2020
au Festival Bords de scènes
Commercy
 
 
 
 

SOLAR LINE [LA LIGNE SOLAIRE] d’Ivan Viripaev
traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
mise en scène Illia Delaigle

avec Emma Barcaroli et Mathieu Saccucci / Hermance Vasodila et Arnaud Dieterlen (MOUSE DTC)
collaboration artistique Amélie Patard
conciergerie technique : Sarah Eger, Jean-François Metten et Illia Delaigle
construction décor : Julien Dominique Pauthier
décoration Camillestoos
costumes Dbo Dbo Rats

production Cie Kalisto – Théâtre – sept. 2020
soutiens Ville de Mulhouse.fr, Région Grand Est
accueils en résidence à La Filature, Scène nationale – Mulhouse, au Théâtre du Pilier, à l’Espace Grün / Espaces Culturels Thann-Cernay

La création de la version plateau de SOLARLINE devait être présentée à La Caserne des Pompiers en Juillet 2020 dans le cadre du Festival d’Avignon, avec l’aide de la Région Grand Est. Partie remise.

solarline_kalisto

NOTES ET INTENTIONS DE MISE EN SCENE / ILLIA DELAIGLE
(25/11/2017)
« Lorsque deux sujets se disputent selon un échange réglé de répliques et en vue d’avoir le « dernier mot », ces deux sujets sont déjà mariés : la scène est pour eux l’exercice d’un droit, la pratique d’un langage dont ils sont copropriétaires ; chacun son tour, dit la scène ; ce qui veut dire : jamais toi sans moi, et réciproquement. »
Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux.

POURQUOI ?
« Pour qu’on aboutisse à un résultat positif. »

Barbara et Werner sont admirables. Ils sont aussi drôles et lumineux. C’est d’abord deux êtres, juste un couple, avec son langage, ses corps, ses passions et ses scènes. Mais ils sont aussi d’une rare beauté car malgré les cris et les coups, les larmes, la mauvaise foi ou encore les hystéries épuisantes, ils sont traversés par cette infinie tendresse de ceux qui n’ont pas d’autre choix que d’aboutir à un résultat positif. Rien ne les retient pourtant, le crédit à la banque s’achève, et ils n’auront probablement pas d’enfant.

Malgré cela, ils le font. Ils l’entreprennent ce voyage au tréfonds de ce qu’il leur reste d’amour. Ils ne sont pas raisonnables, ils savent qu’ils déploient une énergie sans doute vaine. Elle est pourtant vitale cette énergie et c’est ça qui touche. Cette énergie vitale qui fait surgir des éclats de lumières dans la noirceur des baffes et des crachats. C’est rare,c’est beau. C’est ce que je souhaite donner à voir. Et aussi, ne soyez pas sensés et surtoutpas en ce qui concerne l’amour, regardez comme ces êtres peuvent être drôles intelligents et lumineux ; c’est que je souhaite vouloir dire.

COMMENT ?
« En franchissant, cette putain de ligne solaire, nique ta mère », peut être.

Voici, pour commencer, quatre pistes de travail :
Premièrement, si on jette un regard rapide (c’est en russe) sur ce lien : (https://www.youtube.com/watch?v=gQH8J_QAEsg, une lecture du texte par l’auteur),on remarque ce flot rapide mixé d’une passion brûlante, c’est la fameuse « fureur de dire » propre à Viripaev. Il va falloir explorer, exploiter cela.

Deuxièmement, c’est une comédie. C’est une co-mé-die. D’ailleurs, il ne faudra jamais oublier que c’est une comédie. C’est très touchant, une comédie.

Troisièmement, c’est donc franchir « cette putain de ligne solaire, nique ta mère ». Il est 5 heures du matin chez Barbara et Werner Solarline. Ils sont dans leur cuisine et ils cherchent depuis 10 heures du soir une issue à leur couple. On sait qu’ils ne peuvent se résoudre à autre chose que d’aboutir à un résultat positif. Si on mêle l’absolu nécessité de s’en sortir à l’épuisement, on peut aboutir soit à des accidents mortels ou à des franchissements inattendus. C’est là que se situe le muscle de la situation et bien entendu plus le temps passe, plus le risque s’accentue. Et plus le risque s’accentue, plus ils s’élèvent (non sans mal) et plus ils se rapprochent de cette fameuse ligne solaire. Elle peut alors à chaque instant, être franchie par chacun des deux, des deux côtés. En ce qui concerne le dispositif scénique, pour accompagner ce chemin, pour passer du matériel à l’immatériel, il me paraît évident, à l’heure actuelle, de commencer la pièce dans une cuisine type « modèle d‘expo » et qu’elle se finisse pour l’essentiel juste avec les deux protagonistes. Cette espace « cuisine » serait leur scène. Il serait délimité dans l’espace. On pourrait suspendre au dessus d’eux le message « Pour qu’on aboutisse à un résultat positif. »

Idem pour le traitement sonore, il me paraît naturel de commencer par des éléments standardisés pour aboutir à une expression plus mystique (en live ou pas). On poursuit pour la lumière, les costumes tout doit, petit à petit, accompagner nos chers protagonistes à se rapprocher de « leur ligne solaire » et leur permettre de la franchir tout a fait dépouillés. Par ailleurs, j’aime qu’on ne sache pas vraiment ce que c’est véritablement cette « ligne solaire ».

Quatrièmement, ne pas oublier les silences, les longs silences qui ponctuent les joutes, la danse, les cocasses danses comme le Foxtrot, les yeux fermés, créer cette imaginaire de ce que je voudrais que l’autre soit pour pouvoir encore m’abandonner à lui, les métaphores stupides, la folie, l’absurdité, la drôlerie, la poésie, Eros, Agapé… l’écriture de Viripaev offre encore en vitesse une montagne de pistes à dévaler.

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En France, France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

UFO d’Ivan Viripaev / Ivan Viripaev & Guennady Viripaev, le film

okkoteatr

 
 
 
 
 
long-métrage cinéma
production Okko Studios / Adress Films
sortie en Russie septembre 2020
 
 
 
 
UFO (OVNI)
scénario Ivan Viripaev, d’après sa pièce éponyme
réalisation Ivan Viripaev et Guennady Viripaev

avec
Ivashova Evgeniya, Alyabyev Alexander, Makarevich Ivan, Marakulina Arina, Rozin Alexey, Omerovich Yasmina, Tsyganov Evgeny, Filimonov Alexey, Sukhoretskaya Inna

Première projection
Festival ouvert de cinéma russe KINOTAVR Sotchi
11>18 septembre 2020

Synopsis : Selon des études statistiques, six millions de personnes affirment avoir eu des contacts avec des extraterrestres.
Deux millions d’entre elles disent avoir été enlevées et avoir passé du temps dans un espace inconnu.
Neuf d’entre elles parlent face caméra de quelque chose de complètement incroyable.

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En Russie, Russie, Vidéo | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

ENTERTAINMENT d’Ivan Viripaev / Viktor Ryjakov – sur Okko Teatr

okkoteatr

 
 
 
 
 
performance cinématographique
en streaming sur Okko Teatr
à compter du 17 avril 2020
 
 
 
 
ENTERTAINMENT
[Divertissement]

comédie d’Ivan Viripaev (2019)
mise en scène Viktor Ryjakov
scénographie Maria Tregubova

avec
Karolina Gruszka
Ivan Viripaev

Première création de la plateforme de production Okko Teatr dirigée par Ivan Viripaev et Alexander Mamut (Rambler Group).

ENTERTAINMENT, dont la version scénique a été créée à Moscou le 17 janvier 2020, est disponible en version « performance cinématographique » à compter du 17 avril 2020.

Une performance cinématographique est un genre distinct à la jonction du théâtre et du cinéma. Ce n’est pas une captation vidéo de la pièce, mais une œuvre à part entière et indépendante réalisée par un groupe de professionnels du cinéma.

La bande annonce :

Cette comédie a pour sujets l’amour et la réalité. Tout y est possible. Assis dans une salle de spectacle, les deux personnages, ELLE et LUI, assistent à une représentation théâtrale. Ce qui se déroule sur la scène se mêle progressivement à leur vie réelle. Ils vont devoir trouver ce qu’est « la réalité » dans un monde de divertissement sans fin.

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En Russie, Russie, Vidéo | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

ILLUSIONS d’Ivan Viripaev / Olivier Maurin – tournée 2019/2020

ostinato

 

 
ILLUSIONS d’Ivan Viripaev
Traduction Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Olivier Maurin

 

 

Avec : Clémentine Allain, Fanny Chiressi, Arthur Fourcade, Mickael Pinelli
Scénographie Guillemine Burin des Roziers
Création lumières Nolwenn Delcamp-Risse
Production COMPAGNIE OSTINATO – juin 2016

ILLUSIONS ressemble d’abord à une « belle » histoire.
Convié à un étrange banquet, le public assiste à la confession de quatre octogénaires au crépuscule de leur vie qui forment, aux yeux de tous, deux couples parfaits et un merveilleux petit groupe d’amis. Mais faut-il s’y fier ? Lorsque quatre jeunes gens viennent rapporter leurs dernières paroles, un doute apparaît laissant apparaître le jeu des illusions. Secrets, mensonges et trahisons sortent de l’ombre. Si en général, les histoires d’amour finissent mal, elles valent néanmoins la peine d’être vécues ; voilà l’avertissement que semble envoyer Viripaev au public. La langue étincelante du dramaturge russe est portée au plateau par un vertigineux quatuor qui nous fait appréhender, souvent avec humour, les méandres de confidences où les certitudes s’effacent…

Tournée 2019/2020

  • le 4 octobre 2019 au Théâtre Jean Marais de Saint Fons
  • du 11 au 14 décembre 2019 en Tournée dans le Calvados
  • le 12 décembre 2019 au Théâtre de Coutances
  • le 30 janvier 2020 avec la Ville de St Quentin
  • le 4 février 2020 avec la Ville de Gonesse
  • du 6 au 9 février 2020 en tournée décentralisée avec la MC2 de Grenoble
  • les 13 et 14 février 2020 au Théâtre Jean Vilar de Bourgoin Jailleu
  • le 27 février 2020 à L’Astrolabe de Figeac
  • le 12 mars 2020 au Centre Jacque Duhamel de Vitré
  • le 13 mars 2020 au Cargo de Segré-en-Anjou

Dates annulées suite au confinement

  • le 19 mars 2020 au Quai des arts de Rumilly
  • du 24 au 27 mars 2020 à la Scène nationale du Mans
  • le 3 avril 2020 à la Scène conventionnée de Briançon

Voir la Tournée 2020/2021

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En France | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

JULY de et par Ivan Viripaev – création à New-York

Baryshnikov Art Center

 

 

 

 

Création le 28 février 2020
Baryshnikov Arts Center
New-York

 
JULY
[Iyoul] [Juillet]

de et par Ivan Viripaev (2006)
traduction Sasha Dugdale

avec Jordan Rose Frye
musique en scène Jacek Jedrasik
projet soutenu par la Fondation M.ART.

Seconde création de la plateforme de production Okko Teatr créée en novembre 2019 et dirigée par Ivan Viripaev et Alexander Mamut (Rambler Group).

July New York

Le célèbre dramaturge et metteur en scène russe Ivan Viripaev, connu pour son style profondément honnête, revient au BAC avec la création de son texte JULY, qui est considéré comme un des textes-clés du Nouveau Drame russe. Cette puissante performance en solo est portée par l’actrice américaine Jordan Rose Frye, diplômée de l’Ecole du Théâtre d’Art de Moscou. La parole est entrelacée avec une partition originale exécutée en sène par le compositeur Jacek Jedrasik.

RÉSUMÉ DE LA PIECE
L’interprète du texte est une femme.
Telle est l’indication qu’Ivan Viripaev inscrit en préambule au monologue d’un septuagénaire, meurtrier sadique qui poignarde son voisin, décapite un clochard sous un pont, démembre un prêtre qui lui a donné refuge puis dévore par amour une infirmière dans l’hôpital où il est interné.

Viripaev a écrit un texte qui explore les complexités d’une psyché humaine brisée. Il ne tire aucune conclusion et n’émet aucun jugement de valeur. Les mots jaillissent de la bouche (de l’interprète) à une vitesse casse-cou. Le texte de Viripaev est poétique dans la forme comme dans l’esprit, en ce sens qu’il saute au-dessus des causalités et des explications logiques. Il fournit des éclats d’émotions et d’images qui nous touchent moins par ce qu’ils énoncent que par la façon dont ils retentissent et nous sont donnés à entendre. John Freedman, Moscou Times, nov. 2006.

REGARD DES TRADUCTEURS de la version française
Ce texte qu’on pourrait au premier abord percevoir comme un cri choquant de désespoir se transcende en une épopée contemporaine. C’est un rare exemple de prose moderne (on ne peut pas dire que JUILLET soit une pièce dans le sens littéral du terme) mis sur scène, où le théâtre, ayant la langue parlée pour seule arme, refuse obstinément de céder le moindre pouce de terrain. Au lieu de cela, il libère un flot textuel bouillonnant de fureur, qui ne progresse pas de façon linéaire mais cyclique. T.Moguilevskaia & G.Morel

La pièce IYOUL d’Ivan Viripaev, écrite en 2006, a été traduite du russe sous le titre JUILLET par Tania Moguilevskaia et Gilles Morel avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale Paris – Palmarès des aides à la traduction 2008.

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, aux USA | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

LES ENIVRES d’Ivan Viripaev – création Bruxelles 2020

Enivrés Bruxelles
 
 
du 23 au 30 avril 2020
dates reportées
du 02 au 06 février 2021
Espace Lumen
Bruxelles
 

LES ENIVRES d’Ivan Viripaev
Texte français Tania Moguilevskaia et Gilles Morel
Mise en scène Sarah Siré
Production Violetta Production ASBL – 2020

avec Priscilla Adade, Sélène Assaf, Lucas Biscombe, Bryan Bon, Solal Boyer, Alessandro Duca, Charles Gillis, Vincent de Launoit,Marie Le Masson, Dimitri Lepage, Ivy Lonak, Lily Moreau, Mathilde Toubeau et Gilles Vandeweerd.
assistanat mise en scène Megan Marx
scénographie Aline Breucker
création sonore Iannis Heaulme
création lumière Nelly Framinet
chorégraphie Emeric Rabot
vidéo et montage Phlippe Jault

LES ENIVRÉS : contexte
Un extrait de 20 minutes de la pièce LES ENIVRES avait été imposé en octobre 2018 à des élèves du Cours Florent à Bruxelles par le professeur François-Xavier Hoffmann dans le cadre du 1er module de troisième année de cette école de théâtre parisienne récemment installée à Bruxelles.
Les retours de la direction et des professeurs du Cours Florent concernant cet extrait furent excellents, à tel point que les élèves qui l’avaient interprété décidèrent de monter la pièce dans son intégralité à leur sortie du Cours Florent en juin 2019.
Beaucoup d’enthousiasme et d’énergies positives émanant d’une troupe de jeunes comédiens ont très rapidement permis de mettre le projet sur les rails.

Sarah Siré, professeur au Cours Florent Bruxelles, metteuse en scène.


Travail de lecture à la table.
 
Les Enivrés a remporté le Prix Domaine Etranger et le Prix de la Traduction aux Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2014.

 

 

 

 
henschel

 

Publié dans A voir, En Belgique, En Europe | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

ENTERTAINMENT d’Ivan Viripaev / Viktor Ryjakov – création à Moscou

okkoteatr

 
 
 
 
 
 
Création les 17, 18 et 19 janvier 2020
Gradsky Hall
Moscou
 
 
 
 
ENTERTAINMENT
[Divertissement]

comédie d’Ivan Viripaev (2019)
mise en scène Viktor Ryjakov
scénographie Maria Tregubova

avec
Karolina Gruszka
Ivan Viripaev

Première création de la plateforme de production Okko Teatr créée en novembre 2019 et dirigée par Ivan Viripaev et Alexander Mamut (Rambler Group).


Ivan Viripaev vous invite à la première de ENTERTAINMENT :
Cette comédie a pour sujets l’amour et la réalité. Tout y est possible.

Entertainment

Assis dans une salle de spectacle, les deux personnages, ELLE et LUI, assistent à une représentation théâtrale. Ce qui se déroule sur la scène se mêle progressivement à leur vie réelle. Ils vont devoir trouver ce qu’est « la réalité » dans un monde de divertissement sans fin.

 

 

henschel

 

Publié dans A voir, En Russie, Russie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire